Oser l’humour, c’est payant!

En 2018, inutile de dire que l’humour est partout; dans nos publicités, dans le contenu médiatique… et même dans nos campagnes électorales!

Si les publicitaires et autres artisans du marketing ont résolu l’énigme (la plupart du temps, du moins) de l’utilisation adéquate du rire dans les campagnes qu’ils créent, qu’en est-il du contenu davantage corporatif? 

Peut-on recruter du personnel, faire briller une entreprise et mettre de l’avant ses valeurs avec un ton résolument humoristique?

Évidemment que c’est possible!

Ce n’est un secret pour personne : l’humour fait vendre et touche les gens.

Concrètement, une stratégie marketing misant sur l’humour permet de créer un lien de proximité avec son public, de dynamiser la perception de l’entreprise et de projeter une image positive, voire différente et distinctive. En utilisant le rire, on se démarque!

C’est aussi une façon éprouvée de susciter de l’émotion chez les personnes ciblées et d’entraîner une réponse accrue, comme une prise de contact avec l’entreprise, de l’engagement sur les réseaux sociaux ou même un bouche-à-oreille beaucoup plus efficace. 

Aujourd’hui, alors que nous sommes constamment interpellés par du contenu de toutes sortes, il faut savoir marquer les esprits, même dans le cadre d’une campagne davantage corporative, par exemple lors du recrutement de personnel.

En ce sens, un message livré de façon humoristique est également plus facile à mémoriser. Il marque les esprits et laisse souvent une trace durable (et surtout, positive, tel que mentionné un peu plus tôt).

Bref, une offensive de communication qui n’est pas regardée, qui n’est pas partagée et qui ne rejoint éventuellement pas son public est une offensive perdue. 

Alors, aussi bien jouer d’audace autant que possible… d’où l’attrait immense de l’humour en marketing!

Cela dit, pour jouer la carte du rire et en retirer tous ses avantages, il faut savoir bien préparer son offensive. On doit donc prendre différents paramètres en considération avant de se mettre au travail.

D’abord, il est primordial de savoir à qui l’on s’adresse. 

Un propos humoristique déplacé ou qui ne rejoint pas dans sa forme la clientèle ciblée peut avoir un effet inverse et faire rire… pour les mauvaises raisons! Il faut donc faire ses recherches et investir un peu de temps pour établir un profil type des gens que l’on souhaite rejoindre.

Dans un autre ordre d’idées, il ne faut pas non plus oublier que chaque entreprise est également bien différente, tout comme leurs produits et services. En ce sens, on ne recrute pas des mécaniciens de véhicules lourds comme on recrute des graphistes pour une boîte Web.

Heureusement, une campagne humoristique peut toujours s’adapter, tant dans son ton, que dans son intensité et son degré de subtilité!

Pour les curieux, voici quelques réalisations récentes de Quantum Images qui utilisent l’humour comme outil puissant de persuasion. 

Dans les cas ci-dessous, les deux entreprises, Kerry et OSI, cherchaient un moyen efficace de recruter du personnel depuis les réseaux sociaux. Et malgré un profil d’entreprise et un public cible différents, la voie de l’humour s’est imposée chaque fois.

Et vous, oserez-vous faire rire avec votre prochaine campagne?

 

Par Raphaël Lavoie

Partager sur :